Actualité

Mon PEUPLE fait COMME —- 1ère PARTIE

S’il ne connaît pas les appellations de Dieu dans sa propre langue parlée éternelle qu’il incarne. Pourtant il lui attribue très bien des indications originelles.

Si tel est le cas. On peut être persuadé qu’au commencement que mon peuple a aussi vécu comme les autres avec l’éternel depuis la création des univers et de la parole humaine.

Ces désignations sont: LAGÔ, HÂBA LAGÔ, LAGÔ TÈPÈ, GNONSOHÂ, GNASOHÂ, GUÉLA, DJATÔKBÈLÈ, etc,. Et ces noms traduisent respectivement:

**** LAGÔ, vient de: LA GÔGÔ = invoque, appelle, l’éternel dieu d’antiquité, du commencement, l’ancien etc,

**** HÂBA = notre magnificence, notre beauté, notre gloire, etc,

**** HÂBA LAGÔ = notre beauté que nous appelons l’ancien, l’antiquité, etc,

**** TÈPÊ = source de paix. Le premier choix de l’intelligente conscience humaine, etc,

**** LAGÔ TÈPÊ = l’origine de paix que nous appelons l’éternel Dieu, etc,

**** GNONSOHÂ = le suprême donateur.

**** GNASOHÂ = le pouvoir invincible.

**** GUÉLA, = le distingué, l’exceptionnel secours,

**** DJATÔKBÈLÈ = le père, le protecteur, le destructeur. C’est lui qui donne, qui protège et qui reprend la respiration, l’être vivant au corps.

NB: au su de ces différents attributs de Dieu, mon peuple doit s’ amener à comprendre qu’il doit sa part de raisonnement à la force de sa langue parlée qu’il incarne.

C’est à ceci que L’HÉNALOGIE des LANGUES INCARNÉES invite son peuple en particulier et en général celui africain à connaitre des mots de leur langue parlée dans leur étymologie pour détenir son propre raisonnement logique en pensée, en parole et en acte à son bien être Car les LANGUES INCARNÉES que représente chaque peuple, couvent d’excellentes compréhensions. Sachons que Chacun y a sa part de vérité à exprimer à travers son sentiment.

Voici quelques exemples à comprendre et analyser:
Dieu créa le géniteur des enfants.
Et lorsque la langue française nomme le père ou le papa,
— en langue Héna,il est appelé: HÂ TO, et qui ne signifie pas:le père ou le papa, mais traduit: notre bien aimé, adoré, préféré, etc,

— En langue Héna, le peuple Hénatien ne parle pas la langue maternelle. La preuve de la vérification, que chaque peuple traduise cette phrase: ” nous parlons la langue maternelle ” dans la version éthique de chacun.

Mais le peuple de la langue Héna parle:
1)- HÂ LOKÔ WEULI, et vient de: HÂGNÉ LOKÔ WEULI traduit: la langue dans laquelle nous sommes ou bien la langue dont nous sommes l’incarnation, etc.

2)- HÂGNÉ LOPÉ WÈLÉ, traduit: la langue dans laquelle nous residons fortement sage,etc.

3)- HÂGNA GBO,vient de: HÂGNÉ GNA GBO, traduit: c’est nous qui avons la puissante parole, la parole de la justice, etc.

4)- HÂGNA GBAGBA GBO vient de: HÂGNÉ GNA GBAGBA GBO, traduit: c’est nous qui sommes puissants en parole qui transcende les limites de la compréhension, etc.

NB: Ainsi l’HÉNALOGIE nous ramène dans la LOGIE de nos LANGUES INCARNÉES pour être persuadé qu’aucun peuple humain ne parle: la langue maternelle. Et ainsi il peut mieux comprendre et s’assumer un raisonnement LOGIQUE en pensée, en parole et en acte d’Amour, Gloire et Beauté pour le bien être de l’humanité.

Chaque LANGUE INCARNÉE = un LIVRE SAINT de la SAINTE PAROLE, le mystère de la foi, lumière.

Dd. GOBLÉ LÉGOU
HÉNALOGUE des LANGUES INCARNÉES,
ACADÉMIE de la LANGUE HÉNA.

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top