Actualité

Mon PEUPLE fait COMME—-2ème PARTIE.

S’il n’a pas reçu visiblement un patrimoine spirituel ou scientifique à suivre pour vivre le sentiment de Dieu. Pourtant il est doté de ces valeurs divines essentielles pour subvenir à l’existence de sa vie. Car l’éternel Dieu, notre père n’a oublié aucun peuple humain. Dans sa bonté il a offert à tous, les dispositifs dont chaque peuple a besoin pour son bien être dans son environnement.
Les éléments de ce bonheur sont:
1)- l’une scientifique, appelée en langue Héna, GOU = GOUR, et traduit: ce qui est grand, puissant, immense, pouvoir, ce qui est SCIENCE etc, .
De ce mot GOUR = on a:

a)- GOURGNON = la GRANDEUR offrant d’intéressantes opportunités. GOUGNON = un SCIENTIFIQUE gagnant l’heureuse célébrité. Exemple: jésus christ fut un célèbre GOUGNON qui a rendu heureux des êtres humains en son temps. Il a guéri des malades. Il a multiplié le pain, et transformé l’eau en vin, donné du poisson aux pêcheurs pour leur donner la nourriture. La langue Héna peut dire de lui:HÔ KA HWAN’HWAN GOUR, traduit: il possède un pouvoir extraordinaire, extravagant, surprenant, etc,. Par ce pouvoir, BOGOU DJAKPA par la fumée de feu de bois, monta au ciel. Point sa tombe n’existe sur la terre de son peuple GNAWLÈDOUWAN. Le roi des mages qui avait su la naissance de CHRIST. Pourtant il était à des milliers de kilomètres. Comment a-t-il su ? Cette manière de savoir le fait, est dit:HÔ KA GOU = il détient le pouvoir = il est puissant.

**** En langue Héna, il n’y a que le seul mot GOU.****

NB: ce qui est appelé en langue française: la magie = magicien, sorcellerie = sorcier, ou toute la pratique occulte, est désignée en un mot: GOUR = GOU = état divin. Et celui qui est en relation avec cet divin et en fait par aux autres, en langue Héna, est appelé: GOUGNON ou DJILIGNON.

b)- GOUR KBEULEU = rendre heureux les êtres humains par le pouvoir de la science.

c)- GOUR KBEULEU GNON = satisfaire les êtres humains par pouvoir de la science, lui confère une bonne notoriété.

d)- GOU KBEULEU LI = satisfaire l’être humain de par la science, rend glorieux, célèbre, etc,
KBEULEU = satisfaire, rendre heureux. HÔ KBEULEU DÉLÉ = rendre heureux le coeur. HÔ KA GOU = il possède la grandeur, l’immensité,

et 2)- l’autre spirituelle qui offre ces attributs et qui sont:

DJI = ZI = ce qui est au dessus de toute chose, ce qui domine, etc,

a)- DJILI = la lumière suprême, la divine énergie universelle,

b)- DJILI GNON = la divine lumière confère l’autorité, le pouvoir d’agir, de servir, etc,

c)’ DJILI KBEULEU = rendre heureux du pouvoir de la divine lumière.

d)- DJILI KBEULEU LI = rendre heureux par la pratique divine.

e)- DJILI KBEULEU GNON = satisfaire les besoins du peuple humain de la divine lumière, lui ouvre la voie du succès, d’honneur.

NB: ce que le peuple humain doit comprendre, est que:

– en langue française, le pratiquant de la médecine et tous ses dérivés, est appelé: le médecin, en langue Héna, est désigné: GNAKPÔ NONGNON, GÔDJÉ NONGNON ou HWANKPÔ NONGNON. C’est lui qui est en relation avec l’état divin de l’environnement et pratique les soins médicaux = GOUGNON. = pratique la force spirituelle de l’environnement sur la force corporelle humaine. C’est lui qui fait des miracles appelés en langue Héna:
a)- YIZIZIEU GBÉ = les révélations qui impressionnent les yeux, étonnement. C’est lui aussi le manipulateur de tous les corps = HÔ NO YIZIZIEU GBÉ.
b)- YAYÉLÉ = les transformations de tout corps en tout = YAYÉLÉ GNON, le chimiste.

Avec YIZIZIEU GBÉ et YAYÉLÉ, GOUGNON aide d’Amour, Gloire et Beauté le peuple humain au bien être, la PAIX.= la BONNE SORCELLERIE = la terre et son environnement proposent tout, gratuitement, et dont les êtres humains disposent, gratuitement + l’intelligente consciente humaine, gratuite. C’est le bonheur total, la GRANDE PAIX de vie.

c)- lorsqu’il est se réalise en mauvais escient, satanique, démoniaque, Lucifer = SEUKEU = le destructeur, le mauvais sorcier, le malfaiteur = SEUKEU GNON ou SEUKIGNON = celui qui gâte, et qui ne peut point réparer. Il est aussi appelé: = HÂKBOLÈ GNON = HÔ KÔ HÂKBOLÈ, vient de ( HÔ KÔ HÂ KBOLÈ MÉ ) = il est dans des destructrices pratiques contre l’humanité auxquelles nous ne devons pas être associés. = la MAUVAISE SORCELLERIE = SEUKEU = HÁKBOLÈ = la désolation, la ruine, la destruction, l’abomination, etc,

Par contre DJILIGNON s’intéresse à l’équilibre spirituel des êtres humains. C’est le GUIDE SPIRITUEL d’Amour, Gloire et Beauté du peuple humain. C’est qui indique la SOURCE de vie qui fut, qui est, et qui demeure toujours éternelle. De celui-ci, le peuple humain a la reconnaissance des LIEUX SACRÉS, appelés en langue Héna DJILI KÔ DA = les demeures célestes de la LUMIÈRE UNIVERSELLE = (éternel Dieu, lumière ) sur la terre . Elle fit autrefois incarner des êtres humains afin de pouvoir les intégrer aux ROYAUMES de l’éternel sur la terre. Et comprendre que ce sont dans ces PARADIS que la paisble parole règne sur la terre comme au ciel.

Ces incarnations furent autrefois:
**** chez le peuple HÉBREU: ABRAHAM, MOÏSE, etc,
**** chez le peuple INDIEN: KABIR, etc,
**** chez le peuple ABEY de GRAND MORIÉ, N’CHO PRO du village: SIDJÈ de la tribu du GRAND MORIYÉ dans le département d’AGBOVILLE. Il fut un GRAND HORIYA = GOURGNON = puissant homme. Il fut aussi DJILIGNON en son temps.
**** chez le peuple AKAN, la reine ABBLA POKOU, elle fut aussi DJILIHON’NON, la DIVINE GUIDE SPIRITUELLE du peuple BAOULÉ comme la DIVINE GUIDE SPIRITUELLE, BAGUÉ ZILIHON’NON, HON’NON YIYÔ du peuple KROU Dida- Godié.
**** chez le peuple BAMBARA, le GUIDE SPIRITUEL TOUBA qui fonda la de TOUBA, ils eurent aussi les GRANDS DIGNITAIRES, tels que:SAMORI TOURÉ, KANKAN MOUSSA, SAMORI TOURÉ furent de VÉRITABLES VISIONNAIRES, appelés en langue Héna, DJILIWAN, traduit: le doté de salvatrice vision d’Amour, Gloire et Beauté pour le bonheur du peuple humain.

**** oui, chez le peuple Afrique, je ne peux que citer ces GRANDS ILLUSTRES Afrique, l’Afrique Originelle, dans son entité Afrique, l’Afrique, gardienne des traditions et civilisations ancestrales, berceau d’humanisme d’Amour, Gloire et Beauté = la GRANDE PAIX HUMAINE.

**** chez le peuple HÉNA: BOGOU DJAKPA, etc,
BOGOU DJAKPA a enseigné:le peuple humain vient:
a)- de la LUMIÈRE = DJÉLÉ
b)- de l’AMOUR = TÔLO
c)- de la LUMIÈRE INFINIMENT ÉTERNELLE = GOURLOU DJÉLÉ
d)- de L’UNIVERSELLE = la DIVINE ÉNERGIE UNIVERSELLE = DJILI

NB: de BOGOU DJAKPA , le peuple Héna connaît ces QUATRE VÉRITÉS qui lui font persuader qu’en ces cieux d’Amour, Gloire, Beauté,et PAIX, nous sommes tous des frères et soeurs.
Après BOGOU DJAKPA, il a eu des suites de DÉYIMA, tels que
1)- BOGBOGALA,
2)-JOHN HÂWOUYI,
3)- BAGUÉ G’HON’NON YIYÔ, c’est elle son message au peuple humain, invité à se connecter aux LIEUX SACRÉS. ZILI. Dans ses chansons elle les évoque à collaborer ensemble au bonheur du peuple humain. Pour cela elle s’est appelée: ZILI G’HON’NON, et qui traduit: le RAYONNEMENT de la DIVINE LUMIÈRE UNIVERSELLE. Son EAU SACRÉE ou BENIE qu’elle donnait à DÉYIMA H’WAN, était de GBÉLÉTCHÉILLOT = TCHIDA = la source du peuple humain sur la terre, et la source de celui-ci après sa mort terrestre = l’ALPHA et l’OMÉGA. Lorsqu’elle disait: HÂ MÉ TCHIDA DJÈNON DJALA KA = allons à l’ALPHA et l’OMÉGA, quémander le bonheur. Elle parle de ZILI = TCHIDA = le lieu sacré = le paradis de l’éternel Dieu, et où il règne sur la terre comme au ciel.
Tout être humain a bien la maîtrise de la langue Héna, doit savoir nettement que:

o)- il vient de TCHIDA = le lieu sacré = LAGÔDOU = le PARADIS visible de celui qui est appelé: L’ÉTERNEL DIEU sur la terre parmi le peuple humain = le vivant ÉTERNEL DIEU est sur la terre parmi le peuple humain, dans l’environnement = KÔWA = ce qui représente, renferme notre AMOUR-PAIX vivant dans le COEUR d’Amour, Gloire et Beauté.

o)- et quand il mourra de la terre,

o)- il retournera à TCHIDA = TCHI LI DA, traduit aussi: le lieu de la DIVINE ÉNERGIE UNIVERSELLE du commencement et de la fin

**** le lieu sacré = DJÉLÉ = TÔLO = GOURLOUDJÉLÉ ou GOURLOUZILA = DJILI ou ZILI = LAGÔDOU = le paradis, le royaume de l’éternel Dieu.
4)- pour maintenir la file, il y a eu les plus connus chez le peuple Héna tels que:
– DIGBI HANZÉ, village DAGODOU,
– KALÈ JEAN, village DJOUKOUHÉPA, canton KPACOLO
– Autrefois il y a eu de BOGOU DJAKPA, DÔDÔ GNAWA, HOKOUMÉ GOLI, KALOU DÉMI et le dernier à retourner à la cité de la LUMIÈRE, HAYISSA HÔZALÉ, village GNAGBOMÉKO qui a connu les deux derniers.
– et d’autres encore dans les autres contrées. La liste peut être longue.

b)- Ces êtres humains peuvent être aussi appelés des MAÎTRES SPIRITUELS qui ramènent les humains eux-mêmes et à leur source d’intelligente conscience humaine.
Lorsqu’il sont désignés:
a)- en langue française: le PROPHÈTE ou GUIDE SPIRITUEL,
b)- en langue HÉBRAÏQUE ou ARABE: le RABBIN,
c)- en langue INDIENNE: le GOUROU. Et aussi indiqué MAÎTRE PARFAIT ou GOUROU MAHARAJ JI est celui qui montre les MOYRNS TECHNIQUES d’accéder au MOI intérieur, à la PROPRE IDENTITÉ SPIRITUELLE. Par cette TECHNIQUE il fait prouver à l’être humain que: dire que l’éternel dieu est LUMIÈRE n’est pas un vain mot. Et que c’est la RÉALITÉ ÉVIDENTE
d)- en langue Héna, il peut être à la fois appelé: GOUGNON, DJILIGNON ou LAGÔGNON comme toute personne qui fait des miracles, et lesquels sont appelés en langue Héna: YIZIZIEUGBÉ ou YAYÉLÉ, et qui traduisent respectueusement: les voir, les commentaires s’en suivent ou par le pouvoir on les réalise.

Dd. GOBLÉ LÉGOU
HÉNALOGUE des LANGUES INCARNÉES
ACADÉMIE de la LANGUE HÉNA.

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top