Actualité

L’HÉNALOGIE des LANGUES INCARNÉES – 2ème Partie

— Le PARADIS perdu de VUE et de COEUR

Et lorsqu’on donne le corps à la terre. On dit souvent du défunt que son âme repose en paix. Cependant dans la tombe le corps pourri. Il se transforme en terre = la poussière. Et le corps poursuit sa vie au sous-sol peut être selon les impressions reçues sur la terre. Et il cède la place au squelette qu’on peut retrouver un jour, démembré. Lorsque la tombe est creusée des années après. Les ossements témoignagent du passage de l’être sur la terre.

1)- donner à DIEU ce qu’appartient à DIEU.

DIEU, le CRÉATEUR, le PÈRE de toutes les créatures, est INVISIBLE = La PAROLE, de l’intérieur du corps, qui
parle,et que l’on ne peut pas dans le miroir comme on y voit le corps, beauté notoire. C’est cette PAROLE, cet ÊTRE VIVANT dans le corps humain qui retourne chez DIEU, notre PÈRE = la LUMIÈRE = la DIVINE ÉNERGIE UNIVERSELLE dans son PARADIS perdu, oublié dans cet environnement.

Reconnaissnt cette LOGIE, la langue Héna dit dans sa LOGIQUE, en parlant de ce PARADIS ou ROYAUME perdu dans cet environnement, et montre :
a)- DJÉLÉ KÔ DA, traduit: ici est le lieu de la LUMIÈRE,
b)- TÔLAU KÔ DA, ——-: ici est le site de l’AMOUR,
c)- GOURLOUDJÉLÉ KÔ DA— ici est la cité de la LUMIÈRE ÉTERNELLE,
d)- DJILI KÔ DÔDÔ NÉ TOU– partout sur la terre existe la DEMEURE de la DIVINE ÉNERGIE UNIVERSELLE.

Et ajoute:
e)- DJA TOU HÈYA GNONKPÉ KBÒ DJILI, traduit: toutes les créatures y compris les êtres humains, viennent de ce LIEU MYSTIQUE et SACRÉ de la DIVINE ÉNERGIE UNIVERSELLE,
f)- NÉ HOÂ KA KOU, traduit: et quand ils meurent,
g)- HOÂ SA DJÉLÉ WOULI, traduit: ils retournent à la LUMIÈRE.

NB: ce qui font dire aux LANGUES INCARNÉES que ce PARADIS perdu de VUE et de COEUR du peuple humain est sa COMMUNE ORIGINE.

En langue Héna appelle:
a)- le corps humain, KOU = la matière visible, retourne à sa SOURCE éternelle, la terre, DÔDÔ,
b)- la parole, WEULI, l’être vivant invisible, immatérielle, retourne à sa SOURCE éternelle, le PARADIS perdu, mais VIVANT de VIE = le ROYAUME de Dieu, éternellement OMNISCIENT, OMNIPRÉSENT et OMNISCIENT = en LUI, dans cette cité de la DIVINE ÉNERGIE UNIVERSELLE, tous les êtres humains sont tous des frères et soeurs. Et tout être humain INTELLECTUEL dans sa PROPRE LANGUE et dont il est L’INCARNATION, ne peut point renier ce SACRÉ PARADIS de la MYSTÉRIEUSE LUMIÈRE, perdu et oublié dans cet environnement.
NB: c’est de cette SOURCE de LUMIÈRE UNIVERSELLE = différents LIUX SACRÉS ou CIEUX au ciel que sur la terre chaque HOMME est un HOMME,le SERVITEUR de DIEU.

Voici comment jadis d’autres LANGUES INCARNÉES du peuple humain ont appelé et appellent encore les LIEUX SACRÉS ou le PARADIS perdu de VUE et de COEUR sur la terre.

En Côte d’Ivoire
MAHOUKA ***** SOLKÈDIA
BAOULÉ ***** AMOUÏ BRO

ABBÈ
***** OFO AN’HOUN,= maison de Dieu
a)- MÉ PIÉ OFO AN’HOUN = je viens de la maison de dieu
b)- MÉRO NON = quand je meurs,
c)- MÉRO YI OFO AN’HOUN = je retourne à la maison de dieu

BANBARA
***** ANKADJO KASSO = maison du Seigneur
a)- HAN BORA ANKADJO KASSO = nous venons de ANKADJO KASSO,
b)- NA SARA = quand nous mourons,
c)- HAN BÈ SÉKO ANKADJO KASSO = nous retournons à ANKADJO KASSO.

Le peuple BÉNINOIS
***** LÈKOYI

Le peuple KONGO
***** PAKOLAMI ou N’DAKO YA N’ZAMBÉ
Et dit:
–a)- NA HOUTI HÉ SIKAYÉ HÉ PAKOLAMI = je viens de PAKOLAMI,
–b)- TANGO NA KOKOUFA = quand je meurs,
–c)- NA N’ZOGA NA PAKOLAMI = je retourne à PAKOLAMI

Etc, les autres peuples par d’autres appellations.

Tous ces peuples sont unanimes aux états de la manifestation de la PAROLE = la VÉRITÉ = l’ÉTERNEL DIEU = les LANGUES INCARNÉES = POINT d’origine commune, naturellement.
A notre époque l’intellectuel qui est conscient, et qui a la maîtrise de sa PROPRE LANGUE PARLÉE, ne peut en aucun cas blasphémer ces vérites notoires, et au risque de se renier en pensée, en parole et en acte, et causer de graves dégâts à son peuple. Car tout est naturellement vivant, et continue à vie.

Dd. GOBLÉ LÉGOU
HÉNALOGUE des LANGUES INCARNÉES,
ACADÉMIE de la langue Héna.

NB: L’HÉNALOGIE des LANGUES INCARNÉES est la science qui invite le peuple humain qui désire comprendre et émerger de sa propre racine de connaître les mots de sa LANGUE INCARNÉE dans son étymologie. Il révolutionne ainsi son propre destin en pensée, en parole et en acte pour la PAIX de l’humanité. Tel est le cas du forgeron qui émerge GOHOUN TCHIYÔ, de la PIERRE, le développement économique solide de son destin.

A suivre 3ème partie.

 

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top