Art & Culture

POEME : Enfants du bénin debout !

Bénin

J’ai honte

Et si j’ai honte

Ce n’est ni de ton drapeau

Ni de ton peuple

J’ai honte de ces gens-là

Messies d’une époque à jamais révolue

Qui promettent à tes enfants le meilleur demain

Et qui ne voient que le pire quand demain arrive

J’ai honte de ces gens-là

Qui te dépouillent avec jactance

Te volent et te violent sans sentence

Oui j’ai honte

Vraiment honte de ces gens-là

Aux pouvoirs détournés

Et aux honneurs immérités

Car ils sont devenus fous

J’ai honte de ces gens-là

Qui mettent en lambeaux ta démocratie

Si chèrement conquise

Pour assouvir leur folie de puissance

Mais j’ai encore plus honte de leurs valets

Qui sacrifient leur honneur et leur âme pour te martyriser

Seulement pour des mies

Bénin

J’ai honte du chant que j’entends et qui s’élève

Le chant du cygne de ta démocratie

Mais qu’il tonne comme un sursaut patriotique

Enfants du Bénin debout !

Pour dire non à ces gens-là

Qui veulent assassiner ta démocratie

Pour dire simplement non à toute imposture

Non à ces gens-là qui veulent imposer à ton peuple

Tremblement

Agenouillement

Désespoir

Au nom de leurs intérêts inavoués

Qui veulent te mettre à genoux

Par terre

Et qui sont prêts à te vendre à n’importe quel prix

Non à ces gens-là

Tout comme à leurs valets qui ont vendu leur honneur et leur âme

Pour moins que rien

J’ai honte de ces gens-là qui n’ont de vérité

Que fourberie en réalité

Qui manipule ton peuple ignorant et crédule en majorité

Pour asseoir leur système des choses en totalité

A n’importe quel prix

Au prix même du sang

Ces gens-là

Impétueuses sangsues avides de pouvoirs et d’honneurs

Seuls les cris du peuple à l’unisson

Ou le fer de lance de la nation

Peuvent les arrêter dans leur folie ignominieuse

A l’heure du jugement de l’Histoire

Ni pardon ni pitié à ces gens-là

Pour que tu laves cette honte

Dont ils ont couvert ton drapeau et ton peuple

Devant tous les peuples du monde entier

Enfants du Bénin debout !

Comme jadis nos aïeux

Bèhanzin, Bio Guerra et Kaba

Car je ne reconnais plus ce peuple qu’on dit si intelligent

Je ne reconnais plus mes frères et sœurs

Oui

Vous

Mes frères et sœurs

Avez-vous tous mangé votre honneur et votre âme ?

Prêts à avaler toutes les vomissures de l’Histoire !

Enfants du Bénin debout !

 

Marcus Boni TEIGA

24 mars 2011, 20:38

Pris sur le Mur de Dr SANI AGATA Taofic Thierry

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top