Actualité

Les é ga ou EGA, les gua-mbié ou GUEBIE, les gwôdjé ou GODIE, les néwouo ou NEYO SONT TOUS DES DIDA

Zikisso Région Zikipopoê

Les é ga ou EGA, les gua-mbié ou GUEBIE, les gwôdjé ou GODIE, les néwouo ou NEYO SONT TOUS DES DIDA : Réponse à mes frères Soukou Dieudonné, Biram-Hippolyte, Ismaël Gbogbou et aux autres.

Ces quatre familles KROU sont des sous-groupes du GRAND PEUPLE DIDA. Elles ont la même origine ancestrale que les Bété, les Wê et tous les Krou d’Afrique Occidentale. LES EGA : Dans mon dernier livre « LES ZIKIE DE CÔTE D’IVOIRE » (chap. 10), je parle de la migration de famille des : é ga dont je parle encore, plus longuement, dans le prochain (mars 2018). Ce nom est clairement en langue dida, signe incontestable que les Ega sont Dida. En effet, il y a 4 modes de cuisson en pays dida et bété : 1-é pi (‘‘je prépare’’ ou bien ‘‘je cuis les aliments à l’eau’’) ; 2-é oun messi ou bien massi (‘‘je braise’’ de la banane). 3- é ya (je grille). Enfin, nous disons : 4-é ga, ce qui veut dire, ‘‘je cuis (un aliment) à l’étouffée’’ dans des feuilles de jonc… Et, lorsque les membres de cette famille, spécialistes en la matière, apprêtaient leurs repas de cette façon, ils disaient : é ga, é ga, é ga. Alors, on les appela les Ega, c’est-à-dire, CEUX QUI DISENT : é ga.

Deuxième preuve que les é ga, é ga, sont des Dida : ils s’appellent, par exemple, Soukou (comme c’est mon cas, Ablé Suku) ou bien Gbogou ou Gbogbou. En pays dida, et selon notre TRADITION HISTORIQUE, le nom Gbogou se disait, normalement, gbogoho, qui signifie : ‘‘derrière l’arrière-cour’’. En effet, la mère qui perdait sess enfants à bas âge, craignait toujours que le nouveau-né subisse le même sort que les premiers. Alors, elle pouvait se dire en elle-même : ‘‘Je sais que celui-ci sera encore enterré derrière l’arrière-cour’’, à gbogoho, d’où le nom Gbogoho ou Gbogou que nous disons Gbogbou à Ziki-diès. Par T. J. Ablé, spécialiste en TRADITION HISTORIQUE… Demain, les Gua-mbié, les Gwôdjé et les Néwouo (Néyo, au singulier).

COMMENTAIRES

46 commentaires
Commentaires
J’ai pas encore lu votre livre “Les Zikie de Côte d’Ivoire” Mais les EGA de Ziki-Dies sont des Dida de Zikisso.Mais le EGA typique est très différent du dida de par ses US et coutumes. Nous prenons par exemple,la langue,le repas de base,la dote,l’organisation des funérailles selon la parentée avec le décès, les amendes en cas d’adultère, de vol etc…Tout est différent du Dida.Aujourd’hui il y a un phénomène de Gbolou wle qui est le cabri offert à la belle famille après le 1er accouchement de sa fille par son mari.Le EGA ne se reconnait pas dans cette coutume même si par esprit de révolte essaie de l’appliquer. Non le Dida est différent du EGA en tout cher ami.

 

JE PARLE BIEN SÛR DES EGA TYPIQUES COMME VOUS LE DITES

LEUR HISTOIRE ANCESTRALE PEND SOURCE AU BENIN ET JE LE SAIS BIEN
Moi je veux que vous meniez vos recherches sur les US et coutumes des EGA et des Dida.Je produirai ma publication bientôt où je suis sûr et certain que même s’il y a eu des accointances historiques ou même territoriales, les deux peuples sont différents. Je vous rencontrerai bientôt selon nos disponibilités cher ami.Je suis fier de vos travaux mais ensemble nous allons approfondir nos visions qui se complètent et non antagonistes. Merci.

Lebienheureux Gbogbou 

Oh mon frère Abe Ismael Gbogbou la langue n’est pas un facteur de différenciation des peuple. Le frère Dr Ablé dit Region Zikisso l’a tellement expliqué scientifiquement que tu ne devrais pas dire les choses de cette manière. Les US et coutumes dont tu parles, j’en ai parlées dans ma publication ” Les EGA sont ils des Dida?”‘. Ce sont les mêmes observances, mon frère. Quand tu dis ”les EGA ne se reconnaissent pas la dedans” n’est pas juste. Peut-être toi et quelques EGA ont des positions contraires ou subjectives, mais cela ne fait pas l’unanimité. Et puis sache qu’au sein d’un même peuple ethnolinguistique, il peut avoir differentes observances de coutumes sans pourtant pas être différents. C’est clair mon frère. Je ferai une publication sur le peuplement de la CI, et tu comprendra d’ailleurs mieux que ce débat sur les origines des ivoiriens est une fausse polémique. C’est un débat purement idéologique, politique. Les grands enseignants d’histoire en CI aujourd’hui sont d’accord sur le fait que ce pan de nos livres d’histoire doit être revu. Nous travaillons dessus. Mouka LARIOS.

Merci Abel, merci Abraham. Je viens de dire que les noms Gbogbou, Soukou que vous portez sont des noms typiquement dida, donc des noms: é ga… C’est au bord d’une rivière que le nom Ega est né, et je vous l’indiquerai bientôt… Ce sont les Ega qui ont appris aux autres frères Dida, comment l’on “GA” le poisson dans les feuilles que je vous présente… Et, regardez comme, grâce aux é ga, les Dida de Lakota font toujours cuire leur poisson ou leurs viandes à l’étouffée pour accompagner leur massoukwo? En plus, il y a encore 100 ans en arrière, les Ega respectaient les observances de l’Alliance entre les Dida et les Abbey, par exemple. Le saviez-vous? Mouka.
 
Il me plait de suivre ce débat et je salut tous les frères qui nous entretiennent la-dessus. A ce propos je voudrais demander un peu plus au frère Abe Gbogou que dis-je Gbogouho mais que non Gbogbou Abe Ismael de m’expliquer avec quelques exemples cette affirmation qu’il vient de faire “le EGA typique est très différent du dida de par ses US et coutumes. Nous prenons par exemple,la langue,le repas de base,la dote,l’organisation des funérailles selon la parentée avec le décès, les amendes en cas d’adultère, de vol etc” Awli en quoi ces éléments que tu cites font la différence entre EGA et DIDA .Si tu y parviens je me range dans ta position. A bientôt.

Merci Ôkoh-mbé (Okobe, nom attribué, en principe aux jumeaux, en pays dida)… Les uns et les autres devrais comprendre que devant la disparition des générations anciennes, j’ai décidé de m’investir, 10 années durant, pour contribuer, modestement à sauvegarder ce qui peut encore l’être… Alors, soit, l’on est jeune ou pas. Mais si l’on est jeune, il conviendrait d’interroger nos anciens comme je le fais depuis… Le sous-groupe des Ega (é ga) est Dida et leur nom est d’expression dida. é pi, é oun, é ya, é GA… Je viens de l’expliquer. Mouka.
oui et je comprends mais il est bon que le frère Abe donne ses justifications . Il a le droit d’expliquer sa pensée et pour moi la balle est dans son camp

Mes admirations a vous qui nous éclairez sur nos us. Je suis vraiment fier de vous.

Bonjour Tito. De rien. Bonne journée. Ablé Suku.

Pas vraiment d’accord avec cette origine de l’appellation des Ega. Les Ega ne sont pas des Sida. Ne devons pas faire dire autre chose à l’histoire
Des Dida je voulais dire

Pas d’accord avec l’origine dida des éga

J’étais en déplacement ces deux jours si bien que je me suis absenté un peu du village.Bon,mais je suis là. Vous savez,par l’histoire,je peux affirmer que tous les hommes du monde sont noirs.Et cela parait comme une évidence et pourtant ce n’est pas vrai. C’est vrai que le présent s’explique par le passé mais les arguments que les uns et les autres avancent en faisant des démonstrations historiques sont limités malheureusement.j’affirme j’insiste et je confirme que le Ega est différent du Dida. Non,allons au delà de l’histoire et c’est pourquoi je propose de voir du côté des us et coutumes. C’est une piste de réflexion et non l’aboutissement d’une thèse argumentaire.Pour moi,l’ethno sociologie doit être exploitée pour asseoir une thèse aboutissant à un même peuple ou à deux peuples différents. Sinon les faits historiques sont légers dans ce débat.Quant au frère, Claver Okobe, je ne cherche pas à convaincre pour avoir des adhérents en ma faveur.Je cherche à faire asseoir ma thèse, lui qu’est ce qu’il nous propose dans ce débat.Au frère Le Bienheureux Gbogbou,non qu’on ne m’oblige pas à accepter ce qui ne rencontre pas mon assentiment.Ce débat est très important et donc doit être dépassionné.Chacun se débat pour rappeler des affirmations de référence. Mais c’est ce qui est mis sur la table du débat. Merci

Bonjour frère Abe. J’ai beaucoup parlé de la question avec le professeur Simon-Pierre Ekanza (à lire dans: “Les Zikié de Côte d’Ivoire”)… Je suis d’accord avec toi, ce que nous disons, là, est très important, et je n’aurais donc jamais pris le risquede dire une chose moins importante…Je vous dirai, bientôt, sur quel site ancestral les Ega, cette famille Krou, a adopté son nom. C’était au bord d’une rivière. Et, c’est là que nos père disaient: é ga, é ga (FAIRE CUIR UN ALIMENT A L’ETOUFEE, DANS DES FEUILLES) … En fait, les é ga, é ga sont, certes, les derniers à être arrivés dans l’espace géographique de l’actuel pays dida, mais les premiers à y être arrivés par rapport aux Zikié… Cela dit, autant que les é ga, éga, les Zikié se retrouvent dans tout le pays de Diès, depuis le Nord jusqu’à Dairo, par exemple. Le “mélange” a été si fort qu’il paraît presque difficile de séparer tous les habitants de Ziki-diès au couteau. La preuve, les noms Gbogbou (le tien) et Soukou (le mien), par exemple, sont également des noms dida… Pour terminer, on verra que ceux qu’on appelle Dida, Bété et Wê, aujourd’hui, ont partagé le même site ancestral que les é ga, é ga… et que les Ega sont des Krou. Ayoka attéa Gbogbou, bonjour à la famille. Mouka. Ablé Suku.

Données purement scientifiques, donc techniques. Nous lisons et nous suivons vos publications. Personnellement, je suis instruit. Merci.

Bonjour Abraham (Pasty). Attention, attention! Dans ces présents échanges, même si je crois le savoir et je parle bien de leur site ancestral, je n’ai pas (encore) indiqué l’origine des Ega. Je dis, pour l’instant qu’ils constituent un sous-gruoupe des Dida. Maintenant, la question qui suivra sera: QUI EST DIDA? Ayoka Atto.

A. Pasty. On est également Dida, même si l’on dit:: tchako et non ayo, même si l’on dit mouka et non awoukwa… Alors, qui est Dida? Voici la prochaine grande question.

Merci! Si kelkun peut luter pour ke tous les dida et cousins ( ega, godie…) est une seule langue pour kon se comprenne facilemnt. Ça me fait mal ke deux dida ne puissent pas se comprendre kan il se croisent. Les blancs l’ont fait nous pouvons le faire. je suis enseigné. Ah ya yiaoka! Gnanhon zoumaneh! Kouz de zikisso/godou
Je soutiens justement que les Ega ne sont pas KROU. Mais comme je le demande débattons en dehors des réseaux sociaux tout simplement parce que ce n’est pas le cadre approprié

Moi j’ai eu les deux versions longtemps avant . Il sont dida, il sont pas dida. J’ai 25% de mes ami ega. Moi je pense que c’est le vrai peuple dida d’origine. Sinon retenons que le bété.le dida, le wè et les habitant de dabou , ne sont pas differents naturellmnt. Seulmnt ceux qui sont restés à l’ouest ont été influencés pas les peuples de l’ouest, les dida pas les dida d’origine(éga) ainsi de suite.

Pasty! Contrairement à l’opinion populaire répandue par les colons qui ne savaient absolument rien de notre peuple, c’est justement par rapport aux é ga, éga que le nom Krou est né. L’on sera surpris de le découvrir.
Je suis d’accord
Et en disant: é ga, é ga, je parle bien en langue dida.
Je suis bien curieux de le découvrir. J’aimerais savoir comment l’histoire des Ega peut être écrite en marge des Ega eux-mêmes. Ce qui pose le problème des souches de recueil d’informations…
Si é ga est un mot dida, comment se désignait le é ga lui-même avant l’acquisition de cette appellation? Parce que l’é ga ne peut pas être à la fois é ga et dida
Ah! Je tente d’expliquer, et on le verra dans le livre, que tout ce monde a partagé la même expérience ancestrale. Et il faut bien faire attention à ce que je dis. Je parle de: TRADITION HISTORIQUE… Par ailleurs, il n’est pas possible que l’histoire des Ega soit écrite en marge des Ega, eux-mêmes. Et c’est bien ce que nous commençons, maintenant, frère Abraham… Tu es très bien placé pour savoir que tout le monde, chez-nous, regarde toujours du côté des Occidentaux pour rechercher TOUTES CERTITUDES. Mais, selon notre vraie TRADITION HISTORIQUE, ce sont nos pères, les é ga qui ont inventé LA CUISSON A L.ÉTOUFFE, cher Abraham. Mais, ça ce ne sont pas les Blancs qui te le diront. Ils n’en savaient rien.
Ega veut dire cuisson à l’étouffé en dida mais non en Ega. Car ce mot en Ega signifie Préparer et se prononce èga et non é ga. En minan il signifie argent et langage ou langue. Le cuire à l’etouffé ne nous a pas été légué par nos dépositaires
Quand un Ega dit Ni t’éga, il veut dire je parle une langue ou encore je parle le Ega
Bonjour, Pasty Abraham, je ne te suis pas sur ce que tu viens d’écrire, on parle d’un sous groupe dida qui s’appelle é ga, que diras des Neyo du côté de SASSANDRA, à la télévision, les nouvelles du pays en langue, il y a une lucarne dida certe, mais tu constateras qu’il y a une lucarne des Neyos, mais dans la grande répartition, ils font partis du grand groupe dida même pareille que les godiés, guébiés, en ce qui concerne les é ga, c’est la même chose. Quand tu dis les é ga ne sont pas dida, vous les classez oú alors?

Bosse Dieudonné Koudou 

Avec ” les zikie de Côte d’Ivoire” facebook me donne l’opportunité de savoir qu’on a maintenant des intellectuels pour répondre à Emmanuel Terray qui a écrit sur les Dida. J’attends surtout tous les livres annoncés. Courage à tous

Attéa Abraham (Pasty) Ah! Je tente d’expliquer, et on le verra dans le livre, que tout ce monde a partagé la même expérience ancestrale. Et il faut bien faire attention à ce que je dis. Je parle de: TRADITION HISTORIQUE… Par ailleurs, il n’est pas possible que l’histoire des Ega soit écrite en marge des Ega, eux-mêmes. Et c’est bien ce que nous commençons, maintenant, frère Abraham… Tu es très bien placé pour savoir que tout le monde, chez-nous, regarde toujours du côté des Occidentaux pour rechercher TOUTES CERTITUDES. Mais, selon notre vraie TRADITION HISTORIQUE, ce sont nos pères, les é ga qui ont inventé LA CUISSON A L.ÉTOUFFE, cher Abraham. Mais, ça ce ne sont pas les Blancs qui te le diront. Ils n’en savaient rien.
Bonsoir Abraham (Pasty). Ah! Je comprends la difficulté. Gardons de vue que nous parlons, ici, de TRADITION HISTORIQUE, et non de ce que nous savons et disons aujourd’hui… Remontons, très loin dans le temps, à l’époque où les é ga, é ga apprenaient leur Art aux autres… Je ne parle donc pas de ce qu’il en est actuellement… Par ailleurs, je vois que Ablé Suku et Pasty finirons par se retrouver sur les bases de leur fraternité ancestrale. Mouka.
Je suis faciné par l’autorité que vous donnez à la tradition hostorique à laquelle vous faite allusion. J’entends par tradition ce qui est transmis d’une génération à une autre par antériorité. Dire sans nuancer que ce que vous dites se passe de tout apport c’est placer vos sources au-dessus de toutes. Et c’est là qu’il y a problème à mon avis, surtout pour ce qui est du peuple Ega. Selon mes sources, la fraternité ancestrale dont vous parlez entre les Ega et les Dida ne serait pas de souche mais élaborée par la cohabitation.
Non. La première précaution que l’on demande à un chercheur, c’est l’humilité. Il n’y a donc pas, dans ce domaine, une source qui soit au-dessus des autres. Et je ne le dirais pas, en ce me concerne, loin de là… Pour la suite, je te laisse un petit mot in box, si je peux compter sur ta discrétion provisoire.
Ça marche
Je veux dire, vous avez ma parole
Docteur stp je suis l’animateur du Djaka festival, en Godié le nom Gbogbou veut dire salon
Quand je te vois intervenir,tu explique selon ton ethnie Dida alors kil ya une différence dans les 2 ethnies Dida-Godié
Je reponds aujourd’hui parce que personne de mes parents ne m’a une fois dit ke Godié est sous groupe des Dida
On a vécu ensemble mais nous sommes différents
Bnj Valery. Il se peut que personne parmi tes parents ne te l’aie dit, mais CELA NE CONSTITUE PAS DU TOUT UN ARGUMENT. Si tu veux nous allons parler ensemble et tu verras que je n’aurai aucune difficulté à converser avec toi. Mais, as-tu posé réellement la question à celui, parmi tes parents, qui savait, lui-même l’histoire des gwôdjé-nwan?
Ce debat là, à mon avis chacun doit chercher, le doc nous encourage avec ses thèses à le faire. Donc ne soyons pas aussi sùr et figés sur nos thèse. Parce ke moi je suis de zikisso, il y’a plusieurs villages et parmi ce peuple, il y’a un groupe qu’on appelle “tchitchédou nwan” c’est à dire les villages de: godou, dousseba, gogowiri dont je suis fils (godou). Ce qui ne veut pas dire que nous ne sommes pas zikié. Ayiawoka! Kouz

Merci Kouzihon. L’ancêtre le plus ancien de tous Tchétchèdouhou-nwan, on le verra, s’appelait Tchétchè Gnazoa… Sur l’actuel territoire de Gwôdouhou, il y a 2 groupes ancestraux: Les Tchétchèdouhou-nwan (Djèlédjô et Dibôlé) et les Gwôdouhou-nwan qui, venus de Lakota, se sont imposés aux autres, par la force de leur redoutable arme de guerre, jadis, appelé: le mbacaklé… On le verra… Le nom dididawouo, mais en réalité, c’est ZIKI-DAWOUO, c’est le leur. On verra tout ça. Ayoka.
TChié!!!mais c’est toute l’histoire! Vraiment tu es une biblio! Ayoka Abah!!! Respect doc! Moi aussi je m’interesse mais toi, tu es trop avancé! Piaaaah!!!! Gnôkpô titi!
Ok merci Dr suku notre Savant

Zatto Hermann Bessey 

Je comprends que ce soit le même peuple. Mais est-ce parce que les Dida sont plus nombreux que les autres dérivent d’eux ? On a par exemple une version qui nous dit que les lignages originels des Dida de Divo viennent d’un lignage de Gboklè…Par ailleurs lors du dernier Djaka touristic à Yokoboué un adjoint au chef du village m’a dit que leurs ancêtres viennent de Tabou et se sont scindés en 2 groupes en cours de route. L’un est passé par Gboklé ( en pays godié) et l’autre par Lôkôda, Djôkô, Djibé, Guitry. Les deux groupes se sont rejoints plus tard près de l’arbre yôko sur le site qu’ils occupent aujourd’hui. Ce récit est conforme au dialecte qu’ils parlent qui est un mélange de Godié et de Dida. Pour finir je voudrais faire remarquer le terme Dida est un terme récent, son origine et sa signification sont équivoques. Il en va de même pour le Godié (gwè-dji). Une version (la plus répandue) dit que ce sont les Neyo qui ont donné ce qualificatif à leurs voisins ”belliqueux et querelleurs” et une autre qu’on a apprise sur le forum LES DJAKAPHILES et qui serait du Ministre Alain Lobognon, attribue la paternité de ce qualificatif aux Dida. Mais tous ces peuples s’identifiaient surtout par des tribus ou lignages : les tigoué, les nèkouè, les dadjignouan, les kagbouo, les goudougnouan, les guékbié, les vatagnouan, les blègnouan, les djiboueu ou djiboua, les goudougnouan, les kazréboueu, les djrikouè, les drogoué, les yagoué, les zikié ou djikié ….

Gnadou Dano Zady 

Le professeur Zikipopoê Zikisso Région reviendra certainement sur ton commentaire Hermann Bessey Zatto mais permets-moi d’y revenir avant pour sa pertinence.

Je dirai pour corroborer cela qu’une ethnie est un pays ou une nation à son échelle qui renferme en son sein des tribus qui sont à leur tour des pays à leur place et échelle.

Les Guékbié ou Guékbiey, selon la vérité hénalitique du mot, sont du pays Gakbokò ou Gakbâ mais cela ne fait pas moins d’eux des Dida historiques comme les autres que vous avez si bien énumérés.

Vous avez donc raison mes frères dans vos différentes présentations des versions historiques des pays et peuples du Pays Dida.

La question qui se pose à nous aujourd’hui est très simple : pourquoi cet engouement à vouloir tirer la couverture vers soi alors que sous d’autres cieux, la construction de plus gros ensembles est encouragée et financée ? Pourquoi vouloir nous faire hara kiri en encourageant notre morcellement, notre division et donc notre faiblesse dans un contexte de désordre mondial généralisé ?

J’attends les travaux pour ma part, de la conférence du spécialiste de la tradition historique, pour donner une approche politique si nécessaire à ce débat fratricide.
Dieu vous bénisse mes frères et soeurs.
Je vous remercie,

Wha Kbatey Kha Gboh,

Zikisso Région Zikipopoê 

Au Pasteur Abraham, à Zatto H. Bessy, Abraham Gbogbou, Tchimou Loa, Gnadou Zady, Bosse Dieudonné… et à tous les frères…

Les é ga, é ga (Ega) ont toujours fait partie de la grande famille qu’on appelle: Dida, aujourd’hui, et ce, depuis l’époque ancestrale…
Soyons attentifs car, “cuir” un aliment pour le manger, c’est exactement la même chose que “préparer” un aliment pour le manger. Ainsi, é ga (cuire à l’étouffée comme je tente de l’expliquer depuis) et Ega (préparer à l’eau), c’est exactement la même chose. Car le riz préparé également à l’eau, dans des feuille et dans une marmite se dit précisément: é ga saka (même dans une marmite comme je viens de le dire). A- J’ai eu l’honneur de rencontrer le doyen, sociologue Emmanuel Terray à Paris 6ème, grâce à l’anthropologue Jean-Pierre Dozon… Je prépare, actuellement, une interview avec lui…
B-Samedi 9 juin prochain, je tenterai d’expliquer aux Godié de Paris pourquoi nos pères les ont appelés: Gwôdjé, et les enjeux socio-politiques? C- Le nom Krou est intimement lié aux: é ga, é ga (Ega). Ce nom est né, à cause du retard qu’ils ont accusé avant de rejoindre les autres frères… Et le fait qu’ils se soient installés en zone dida n’est pas du tout innocent, cela n’a rien à voir avec le hasard… Je tente de le démontrer en citant le site historique majeur où tout s’est joué entre les peuples Krou actuels… J’ai longuement évoqué la question avec le grand historien ivoirien Simon Ekanza de l’université d’Abidjan et je l’introduis, déjà, dans les : “ZIKIE DE CÔTE D’IVOIRE”.
Permettez-moi de m’arrêter, là, pour ce soir…
Mais je vais bientôt publier les résultats des mes 15 années de recherche sur le peuple Krou dont le nom n’a rien à voir avec les Anglais, la vrais source de ce nom ayant été découverte à Sérihio (Gagnoa)… et liée aux Ega… comme les salutations: Ayo et Assè (pays wê)… moka… agné ayôka. T. J. Ablé, Spécialiste en Tradition Historique.

Je t’attends en août

Zikisso Région Zikipopoê 

Ah, Abraham! Ce sont les ancêtres qui t’inspirent, là. C’est bien le titre choisi. Merci bcp.

Oui, ce titre fera ke tour du monde. Il remportera le grand prix Bernard Dadié au Sila 2019
Ta conférence sera la bienvenue à ziki dies en août
Ok, Guillaume Okryo… De toute façon, j’y serai pour l’inauguration du site de notre futur jardin botanique. Moka.
J’ai toujours eu l’impression que ceux qui affirment que les EGA sont des Dida n’y mettent pas de leur sensibilité personnelle? Du point de vue anthropologique et géographique, nous savons qu’il y a eu un brassage de cultures du à la proximité de vie des deux peuples,je veux parler de la cohabitation ou si vous voulez du voisinage immédiat des deux.Oui,nous savons aussi que de part les mouvement migratoires historiques(ce à quoi je doute encore) ces deux peuples auraient fait chemin ensemble.A partir de là, oui l’histoire les lie.Mais en aucun cas ils ne se confondent pas en une seule ethnie outre mesure. Malgré cela,les EGA ont gardé leur authenticité linguistique et culturel jusqu’à aujourd’hui. La vraie appellation du point de vue phonème c’est ” êga” Voici la vraie appellation de mon peuple qui n’a rien avoir avec la vocable”éga”qui signifie ” cuisiner” chez les EGA et cuisiner à l’étouffer chez le Dida. Mon prochain livre vous donnera de plus humble informations. Je reste convaincu que le EGA n’est pas Dida. Merci

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top