Art & Culture

Les 12 tribus et leurs étymologies.

Tchyégnon Woueuly Bâgoh, Hénalogue

Introduction

Toute expression, tout mot, tout nom est un message, une manifestation, une parole, une mission, un devoir, etc…

C’est aussi la vie.

Le mot nom est dit en langue Héna, (Héné), traduit:” la lumière qui fait homme ou bien la lumière qui fait femme”.

Quand on demande : “quel est ton nom?”, la langue Héna dit: (Na Héné  Lé Na?), traduit:” quelle est ton rayonnement qui te met en valeur d’homme, ou bien: en qualité de femme?”.

Quand on demande aussi : “quelle est ta vie ?, la langue Héna questionne: ( Na Djôkpa Lé Na ?), traduit: “quelle est ta réelle mission à respecter ?”.

Rappel: Je ne cesserai de rappeler ,qu’un peuple qui ne maîtrise pas sa ” propre langue paternelle” ne peut ni avancer à travers sa science ni savoir intégrer celle d’autrui dans son existence vitale.

2)-Chaque  être humain ou bien chaque humain a un devoir à traiter pour la paix  vis à vis de son peuple et celui des autres.Et si cet humain ou le peuple ignore l’étymologie des mots qui composent le texte. Celui-ci ne pourra jamais traiter correctement ce devoir.

3)-par le manque évident de ce savoir. celui-ci ne peut jamais comprendre l’éducation vitale que sa “propre langue maternelle” lui propose et dont il dispose.

4)-Il commet des péchés originels mortels :a)- en pensée,

____________________________________________b)-en parole,

—————————————————————–c)- et en action.

—————————————————————–d)- ce qui plonge le peuple dans la division. Et le peuple d’un même père perd la solidarité originelle au profit de la jalousie qui engendre la haine qui détruit. Quelle catastrophe! Le diable règne.

—————————————————————–e)- L’humanité désire la PAIX.

En  l’An15  du troisième millénaire, ZIKISSO.COM projette la compréhension des mots  du “LIVRE” de la ” LANGUE HENA” pour rapprocher en particulier son peuple, et en général tous les autres  pour la PAIX dans le monde des êtres humains. Merci.

—————————————————×1)–La tribu MAKOBERI—

Le nom MAKOBERI ,francisé est de :(Ma KO Bé  lé),traduit : ” pendant ton séjour sur la terre,marque le rayonnement de ton peuple. ”

Mako est un devoir, une mission, une caractéristique qualitative spirituelle, un guide du peuple de Dieu.

Makô traduit: “conduis ton peuple à son progrès éternel.”

Makô-Wouweu: traduit “la vaillante force éternelle de Mako”.

Makôbé-Wouweu: traduit: “l’éternelle force vaillante de la marque de Mako”

Makôbé-Yô: “l’esprit incarné à l’intégration de la légion vaillante de Mako”

Makôbé-Wan: traduit: “si tu réalises cette marque de dignité, le peuple peut rayonner”

Makôbé-Honkôyô: “l’âme incarnée à l’intégration de l’unité d’honneur de Mako, et dotée du pouvoir de faire rayonner la marque déposée ; l’espoir de paix.”

Makôbé-Hon=Makôbé-Honnon: traduit:” l’Energie capable de faire rayonner l’éternelle marque d’unité de Mako”

Makô-bohâ=Mako Bo hâgné: traduit:” c’est Mako, le guide de notre peuple qui nous a établi dans ce lieu”

Lorsque Mako arriva à cet endroit avec son peuple. Nou Gbé Tôlo le connecta. Et il s’installa dans ce lieu avec son peuple.

Nou Gbé Tôlo,traduit: “ici j’ai entendu les messages de l’Éternel, et suis rempli de joie”.

Et Nou Gbé Tôlo est devenu le “lieu sacré” de Mako et son peuple.

Le peuple de Mako appelle Nou  Gbé Tôlo :

1)- Djéleu, traduit: “là où le peuple est lié à la grande lumière, la Grande Énergie universelle.”

2)-Tôlo, traduit : “le lieu de l’amour, de joie, de contentement, etc…”

3)- Goulou-Djéleu, traduit: “le lieu de la Grande Énergie Lumière”.

Nou Gbé Tôlo est l’Éternel, la parole qui réside dans ce lieu. Telle la lumière domestique qui participe au bien-être des humains. Et dont les centrales, soit hydroélectriques, électriques , nucléaires, éoliennes… sont construites quelle part dans la nature.

Elles sont les sanctuaires de l’énergie fondamentalement originelle qui rayonne en toute créature. Ces lieux sont dits ” sacrés ”  par tous les peuples humains, en reconnaissance de la Divine Énergie Universelle qui réside  à cet endroit,  et sur la terre comme au ciel.

Le peuple de Mako dit: ( Nou  Gbé Tôlo Hâ Kbhô),traduit: ” nous venons de la parole divine, source de joie et de la lumière universelle”.

NB: nous savons que la parole est Dieu,

——————————la parole est avec Dieu,

——————————la parole était au commencement,

—————————–et la parole s’incarne.

Celle-ci née dans le corps humain, est le peuple de Nou  Gbé Tôlo, le “lieu sacré” du guide Makô.

C’est au nom de Nou  Gbé Tôlo,( Hâ Lé Wan) traduit : “nous sommes d’éternels rayons de Dieu d’amour, notre père.”

L’amour est la digne fierté d’un peuple solidaire.

Que la PAROLE VIVANTE, NOU GBÉ TÔlO  protège le peuple du guide Mako par son amour, gloire et beauté  pour la PAIX sur sa terre d’espérance.

Ô fiers artisans de sa grandeur! Car c’est de ce “lieu sacré”, Nou  Gbé Tôlo , le peuple de Makô est frères et sœurs sur la terre.

Merci.

Une autre tribu, au prochain numéro.

—————————————————————–  De Dida  GOBLE LEGOU.

Tchyégnon Woueuly Bâgoh, Hénalogue

Didah Goblé Légou

 

 

 

 

1 Commentaire

1 COMMENTAIRE

  1. GOUBO Arnaud

    19 mars 2015 at 13 h 00 min

    Merci pour ces moments forts de notre peuple.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top