Art & Culture

LA DÉFINITION du nom GODIÉ

Le nom GODIÉ , en langue Héna est prononcé ,” Gódjé”, et traduit: “être, demeurer, rester, etc…dans le lien, dans la racine, dans l’origine, etc…”. Le mot Gódjé est une fonction divine, une caractéristique, etc… du peuple KROU. Cette divine fonction est une réelle partie intégrante et inséparable de DIDA ORIGINEL.

  • Gó= rester, demeurer, rester ,dormir en…, etc…
  • DJÉ= lier, attacher, connecter, brancher, etc…
  • Gódjé yôh ou bien Gódjé you ou bien Gódjé tchilé est le disciple Gódjé .
  • Yôh = You = Tchilé =Enfant, progéniture, ou don de Dieu Eternel.
  • Tchilé= lumière bien conçue, immaculée, juste, paix, etc…
  • Tchi= juste conception, bien conçu, etc… Lé=lumière, rayonnement, etc…
  • Gódjé gnonkpô = le doté du pouvoir de la fonction.
  • Gódjé honnon = la dotée de la force de faire rayonner la fonction.
  • Gódjé wouweu = l’Energie, ou l’Esprit agissant de Gódjé .
    Cette fonction Gódjé, et détachée de DIDA ORIGINEL, ensemble symbolisait autrefois la fonction du DOMAINE CULTUEL du peuple KROU. Comme la fonction KBÉTÉ s’occupait de la JUSTICE.
  • NB: l’Etre Humain ne doit en aucun cas oublier que la Langue Paternelle Parlée d’un peuple, est son “GRAND LIVRE SAINT ou DIVIN” de la “SAINTE PAROLE” que l’Eterne Dieu lui a offert comme la Grande Grâce. Et sur lequel le peuple doit se concentrer pour sa survie terrestre.
    Une Langue Parlée est un don, un héritage, un patrimoine, une coutume, dans laquelle est confiné toute sa force, son pouvoir, son élan vital. En elle, réside la vie de société du bien-être du peuple. Il faut la préserver. Pout ce faire, il faut la comprendre. Car chaque mot d’une langue paternelle parle au peuple. Il ne doit pas en rester sourd .

Dd. GOBLÉ LÉGOU.

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top