Non classé

A PROPOS du SOI-MÊME de la PAIX

En langue Héna le mot SOI-MÊME>, tradui : ce  qui est réduit à sa véritable expression, qui n’est pas corrompu et qu’on désire, auquel on est connecté.
et le mot PAIX traduit : paix, tranquilité, etc…

Exemples : Nn’ Pèè Pèè<=N<Paix Paix => PaixPaix = marche paisiblement, doucement, normalement,  avec quiétude, le Zen asiatique.

  • <Doko kō pètè pètè> = la terre ou le peuple est en paix, tranquille, sans histoire, etc….
  • Soi = >Sowa< : ce qu’on préfère, aime, adore, etc…

Le SOI-MÊME = la PAIX = l’AMOUR qui est le bien-être, la vie, et qui est le serment entre l’être vraiment humain et l’Eternel, Dieu. De ce sentiment, en langue Héna la vie est appelée :

  • <Djôkpa< ou bien Zikpè, et qui traduisent : le respect du serment de l’Amour ou bien le serment de l’Amour qui est au-delà de toute l’éternité.
    C’est cette PAIX, le SOI-MÊME que découlent les synonymes ou bien les appellations :

En langue FRANÇAISE. En langue HÉNA

  • a)-<la parole, le verbe Weuli< traduit : “la parole lumière ——( Weu = Son = parler , crier , hurler , etc…)
    <Wèlé<, ——- : la sagesse, la vérité, la lumière.

Wè <sagesse = intelligence, etc…
——–: la sagesse lumière.

L’esprit, l’âme, le génie.

  • Wougôh ,———- “l’éternelle force, pouvoir,  puissance, etc…”
    >TètéKô<, ————” l’être éternel, la force, le pouvoir, etc…”.
    <Djélé<,———- “la source de la lumière, le jour, le rayonnement, etc…”
    Gouh (Gour) lou djélé,—– “le pouvoir très immense, infini, etc…”
    Thôh Djili ———— “l’Universelle lumière”.
    >Sou Kô Wa > l’énergie qui renferme l’amour, la jouissance, etc…”
    Ce sont ces attributs qui se désignent par le “Je” qui est “moi-même” :
  • a)- dans le corps humain au masculin est appelé en langue française, l’homme, et en langue Héna, [(Gnonkpô), qui traduit : “le doté de la paix”].
    b)- dans le corps humain au féminin est nommé en langue française, la femme, et en langue Héna, (Hon’non), et qui traduit : “la détentrice du rayonnement de la paix “.
  • Ceci dit; il est sensé d’être persuader que l’homme et la femme sont la paix en puissance, et ils sont la clé de la paix qu’ils cherchent à travers et au travers de n’importe quoi. En gros, ils sont la paix elle-même, logée à l’intérieur du corps. L’homme ou la femme a un visage. Et pour se faire la beauté de son visage, ils se regardent dans un miroir. Et ils se corrigent l’incorrect. Devant cette glace, ils se font leur autocritique. Dans ce monde de l’homme et de la femme ne peuvent se voir le visage du corps humain qu’avec un miroir. Ils ne tuent ni détruisent le miroir pour Amour, Gloire, et Beauté de la figure humaine.
  • Ô quel beau véhicule lavé, nettoyé, astiqué, rutilant, constamment organisme génétique modifié ! Ô quel beau visage, toujours entretenu, fraîche jeunesse ! Ô quel visage ridé, toujours entretenu , fatigue vieillesse ! Ô quel MOI-MÊME de la PAIX oublié, logé dans le corps humain par l’humain !

Pourtant de ce lieu le “MOI-MÊME de la PAIX” affirme :

Gba Mana Dôdô, terre de la parole de paix,

Dôdô Kpata, terre de l’amour.

Et pour confirmer son immuable vérité, le “MOI-MÊME de la PAIX” n’a cesse de dire ou de rappeler :

  • A)- En langue française :
  • a) Les êtres humains viennent de la lumière.
    b) Ils vivent et Quand ils meurent.
    c) Ils retournent à la lumière. Et qu’ils vivent en PAIX !

La lumière est Dieu. Et Dieu est la lumière. Les humains viennent donc de Dieu, l’Eternel. Dieu est la PAIX. Dieu est l’Amour, le ” SOI-MÊME de la PAIX”.

  • Les êtres humains viennent de la terre .
    Quand ils meurent .
    Ils retournent à la terre. Et que la terre leur soit légère !

A croire à ce mot légère, on peut conclure que : la terre leur soit accueillante, compatible et qu’elle en fasse une parfaite (complète) digestion, pleine d’AMOUR, et qu’ils y vivent en PAIX . Pour le bien-être des humains depuis l’origine des temps, la terre bienheureuse, bienveillante, bienfaisante, a disposé aux êtres humains, gratuit son contenu, et dont ils disposent, et sans contrepartie.

  • B)- Le peuple ABEY – COTE D’IVOIRE
    Le “MOI-MÊME de la PAIX dit : Mé pié ofo awoune , je viens de la maison de Dieu,
    Méro non , quand je meurs ,
    Méné yi gbó , je retourne à la maison de Dieu .
  • C)- Le peuple KONGÓ ; le SOI-MÊME de la PAIX dit :
    Na houti hé sika ya n’dako ya n’zambé , je viens du lieu de Dieu
    Tango na kokoufa , quand je meurs ,
    Na n’zoga na n’dako ya n’zambé , je retourne au lieu de Dieu .
  • D)- Le peuple BISSA – BURKINA-FASSO ; le MOI-MÊME de la PAIX dit :
    Montiguè dolomi , je viens du lieu saint,
    ‘Koumoutigan , quand je meurs,
    Moutou wisgan dolomi , je retourne au lieu saint.
  • E)- Le peuple KROU – COTE d’IVOIRE ; le SOI-MÊME de la PAIX dit :
    1)- Djélé hâ kbó , nous venons de la lumière,
    né hâ kakou, et quand nous mourons,
    djélé hâ sawouli ,nous retournons à la lumière.
  • 2)- tôlo hâ kbó , nous venons de l’amour,
    né hâ kakou , et quand nous mourons,
    tôlo hâ sawouli , nous retournons à l’amour.
  • 3)- gour ( gou ) djélé hâ kbó , nous venons de l’infinie source de la lumière,
    né hâ kakou , et quand nous mourons ,
    gour lou djélé hâ sawouli , nous retournons à l’infinie source de la lumière.
  • 4)- djili hâ kbó , nous venons de la lumière universelle,
    né hâ kakou , et quand nous mourons,
    djili hâ sawouli , nous retournons à la lumière universelle.

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top