Actualité

II D’OÙ LE NOM DE ZIKISSO

III)- D’OÙ LE NOM DE ZIKISSO
de DJIDJÉ GNAWÊLÈ. HÁGNÉ TOU, DJIDJÉ GNAWÊLÈ HÂ KBO = nous venons tous de DJIDJÉ GNAWÊLÈ. HÈDJA HÀ LÉ GNAWÊLÈDOU, DJIDJÉ GNAWÊLÈ DJÔ NA WOUWEU. MA HÁGNÉ WAN KÔDANÉNÉ, HÀ KBOLÉ KILIKILI , TCHIKPÔ TCHIKPÔ = mais tous ceux qui sont ici viennent de différentes localités. NÉ HÀ YI DANÉ, DJIDJÉ DJÔ KILIKILI BOULI = et nous sommes rassemblés ici en localité. NÉ HÂ LÉKA DOU KBO = et nous formons un seul peuple, une seule force.
De ce dire de GNASOHÂ LOWÊLÈ de GBÈTRÉDOU de GNAWÊLÈDOU du village de GNAGBOMÉKÔ, et le colon français a écrit: ZIKISSO de DJIKIDJÔ.
DJI = ZI
KI = KILIKILI des différentes localités = synonyme = TCHIKPO TCHIKPO = les douze tribus locales avec ses quarante deux villages, et son chef-lieu appelé autrefois: GNAWÊLÈDOU où a siégé le colonisateur français.
Au départ du colon, LOWÊLÈ GLÈGLÈGNON reçoit la clé de premier CHEF de CANTON du peuple DJIKI = ZIKI. Car il a satisfait la demande du colon.
DJÔ = ZÔ = SSO

NB: comment ABLÉ SOUKOU est-il devenu le chef de canton ?
Autrefois le peuple était en connection directe avec l’Eternel notre père. Tout se faisait, se réalisait avec la volonté, la complicité de Dieu. Le peuple ne pouvait rien faire sans consulter la divinité.

Le nom est ainsi écrit parce que l’alphabet (KB) prononcé dans le cadre originel de la langue Héna, n’existe pas dans l’alphabet français. Il est simplement écrit B.
Mon peuple a subi et vécu la colonisation française. Des noms ont été déformés tels que:
DJIBÉ = sur les traces, les pas, les traces de la panthère. Ce nom est écrit : DIVO. Le sens historique du nom est perdu.
DJITRI = la panthère est introuvable, elle est têtue à notre attente. Ce nom est écrit: GUITRY
LÔ KÔ DA = LÔWÊ KÔ D DA = ici est le lieu d’éléphant. Ce nom est écrit: LAKOTA.
Et la liste est longue. Aux fils et filles bien intentionnés de la compléter.
Lorsque Victor Schoelcher et ses collaborateurs abolissent l’esclavage, et l’indépendance est accordée aux colonies. Et les colons doivent partir. Celui de ma tribu réunit mon peuple dont la circonscription est écrit: GNAHOURÉDOU, et qui est de: GNAWÊLÈDOU = le peuple de la riche puissante sagesse. Et il interroge celui-ci: pourquoi le peuple porte-t-il le nom de :GNAHOURÉDOU? Dans le silence du peuple, GNASOA LÔWÊLÈ appelé aussi par les siens LÔWÊLÈ GLÈGLÈGNON lève son doigt au colon qui lui donne la parole. Et GLÈGLÈGNON lui dit: HÂKA YÔ KALÉ, HÂYOLO LA KÔNÉ = lorsque nous mettons un enfant au monde. Et quand nous faisons son oracle.YÔ NO HÂGNÉ GBA. HÔ KBÓ DJIDJÉ GNAWÊLÈ l’enfant nous dit: il vient de DJIDJÉ GNAWÊLÈ. HÀGNÉ TOU DJIDJÉ HÂ KBO = nous venons tous de DJIDJÉ GNAWÊLÈ.

Texte à suivre.

GOBLÉ LÉGOU
HÉNALOGUE des LANGUES INCARNÉES
CONFÉRENCIER INTERNATIONAL
ACADÉMIE DE LA LANGUE HÉNA

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top