Art & Culture

A propos du mot DOUTOUYÔH

J’ai toujours proposé au peuple DJIKI en particulier, et en tout le peuple humain à étudier l’étymologie de leur langue paternelle parlée . Cela éviterait des compromissions, des commissions des péchés mortels en pensée, en parole, et en acte. Car le peuple DJIKI comme tout l’autre peuple humain, nous sommes des frères, NONWLĖ et soeurs, NON’HON. de même sang DÔLO, de même respiration GNÈPÊGNÈHON,  de même mère, NON, de même père, TÔH, et dans le même corps, KOU. Pour mieux avancer dans le sens de la bonne conscience intelligente humaine, voici ce que le peuple humain DJIKI doit, et nécessairement de la LOGIE de la langue Hėna pour être dignement logique dans le rayonnement du raisonnement :

La traduction HÉNALOGIQUE des mots :

NONWLĖ = aider le à rayonner, à devenir important pour Amour, Gloire, et Beauté pour le peuple humain = en langue française Frère ,
NON’HON = aider la à s’ épanouir , à être à l’aise pour Amour, Gloire, et Beauté pour le peuple humain.= en langue française Soeur .
NON = honorer la ,car c’est la représentation de la DIVINE ENERGIE UNIVERSELLE qui met en scène la parole, la paix dans le corps humain sur la terre. Sans elle, pas de peuple humain sur la terre. = en langue française mère, maman.

TÔH = l’amour, le désir, c’est lui le conservateur, le sol, et le sous sol qui regorge la semence de l’existence vitale = en langue française le père, le sédentaire.
DÔLO = être à la PAIX, à la vérité, à la stabilité, tout le bien-être pour Amour, Gloire, et Beauté pour le peuple humain = en langue française = le sang.
GNÈPÊGNÈHON = exprime ce qui donne la PAIX et le SOUFFLE =la respiration,
KOU = le mortel, mourir, la mort, la dépouille, exprime tout ce qui cause la souffrance, la désolation, etc. = en langue française la mort, ce qui est destiné à mourir, etc.

DOU = la masse. le poids, le peuple, la population, etc. = en langue française le village, le faubourg, le ville, etc…
DOUTOUYÔH = tout le peuple ou toute la population le connaît ou bien le connu par tout son peuple, l’incontestable et incontesté du peuple, son origine est connue par toute la communauté nationale et internationale inconstablement et sans réserve, etc… = en langue française le connu, la star, etc.
TOU = TOUT = le tout en langue française.
YÔH = YOU = don, offre, cadeau, attache, lien, etc. = en langue française enfant, progéniture, etc.
Dans mon village toute la population se connaît…
Dans ma tribu tout le peuple se connaît…
Si je ne connais pas, mon connais, connaît.
Donc on se connaît tous.

Autrefois les peuples se connaissaient par les signes ou tatouages sur le corps ou sur le visage, et qui définissaient leur identité d’origine. Le peuple humain vivaient sans une carte d’identité en papier. Et tout chacun était fier de son appartenance originelle. Ce qui est à l’origine des groupes ethniques parmi tout le peuple humain de la terre dans un espace bien défini et déterminé. Tel qu’en Côte d’Ivoire on a le groupe KROU, le groupe AKAN, le groupe MANDÉ, et le groupe GOUR, et forment le pays incontestablement, et aussi avec leurs chefs – lieux , et caractéristiques . On dirait alors et avec fierté : je suis un ivoirien de France ou bien un français de Côte d’Ivoire ou bien un ivoirien d’Amérique Pourtant le monde entier sait qu’il n’y a pas de Côte d’Ivoire ni en France ni Amérique ni en Asie . En langue Hėna, cela se dit: DOU TOU YOU ou bien DOU TOU YÔH = tout le monde le sait .Il n’y a rien à cacher, rien à tripatouiller, rien à détourner, il est dans le regard de la communauté, etc.

* Autrefois comme de nos jours le peuple humain de Dieu se reconnaissait par :
– la diction langagière , DOUTOUYÔH , toute la communauté connait la personne correctement, réellement. Et l’on sait qu’elle est de tel pays natal. Les noms font aussi les éléments déterminants du pays d’origine, DOU TOU YÔH, le peuple le sait clairement, sans hypocrisie. Et le concerné le dit fièrement: je suis de telle région, DOU TOU YÔH, le monde sait en pensée, en parole, et en acte.
– Aujourd’hui on peut affirmer ce qui était impossible de dire autrefois : je suis DIDA de groupe KROU de Bouaké, de Bassam, DOU TOU YÔH = tout le peuple humain sait que c’est visiblement faux, car il y a les immigrés et de leurs natifs, DOU TOU YÔH, la communauté connaît très bien la/les preuves, la vérité, immuable. Et il n’y a pas de soucis, de problème particulier, consciemment .

DOU TOU YÔH , 1)- la communauté villageoise ,
2)- le comité familial ,
3)- le peuple national ,
et 4)- la communauté internationale connaissent l’être humain, parfaitement.

NB : si un (e) immigré(e) peut s’ intégrer par:

a)- le parler de la langue paternelle parlée du territoire qu’il habite
b)- l’acte de mariage ,
c)- le traité d’alliance de paix signé entre les peuples ,
d)-tout enfant né est directement autochtone par le lien de terre ,
et e)- le respect des lois coutumières du dit lieu pour Amour, Gloire, et Beauté pour le peuple humain , JUSTE la PAIX .
DOU TOU YÔH, le monde sait et connaît parfaitement l’origine de l’être humain , YA PAS DRAP !- DOU TOU YÔH, tout le monde le/la connait, y compris lui – même se connaît. Et il veut coloniser la terre et le peuple qui l’a accueilli à bras le coeur pour Amour, Gloire.Et qui aimerait qu’on le/la colonise, et qui colonise autrui?- A présent le peuple humain actuel se dit l’être humain éduqué, civilisé pour Amour, Gloire, et Beauté pour le peuple humain.

Alors à chacun sa place pour Amour, Gloire, et Beauté pour le peuple humain.

Vive la PAIX et la JUSTICE pour Amour, Gloire, et Beauté pour le peuple humain. Ainsi soit il!

Dd. GOBLÉ LÉGOU
HÉNALOGUE des LANGUES INCARNÉES
CONFÉRENCIER INTERNATIONAL .

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top